logo-santé

Greffe capillaire : Quelle technique utiliser ?

Santé au féminin

Article publié le : 23/01/2018 Ecrit par Dolly junker

greffe-capillaire.jpg

La perte de cheveux ou la calvitie est un phénomène complexant qui peut changer radicalement l’apparence physique. Elle peut toucher les hommes et les femmes. Heureusement, il existe des solutions pour s’en débarrasser. Parmi ces solutions figure la greffe de cheveux. Bien que très connue, la greffe de cheveu est un procédé délicat qui nécessite de se poser quelques questions : quelle méthode utiliser ? Comment se passe l’intervention ?

 

Le processus de la greffe capillaire

 

La greffe de cheveux ou la transplantation capillaire, comme son nom l’indique, est une technique qui consiste à prélever ses propres cheveux pour les transférer sur une zone dégarnie. Appelée aussi micro greffe, cette pratique se veut comme une excellente alternative aux problèmes de chevelure telle que la calvitie.

Si la greffe capillaire était autrefois adoptée uniquement par les célébrités, elle est à la portée de tous aujourd’hui. Avec cette tendance sont nés de nombreux progrès technologiques permettant d’apporter un résultat efficace à la perte de cheveux. Pour cela, deux techniques principales sont possibles : la méthode FUE et FUT.

 

1 - La FUE (Follicular Unit Extraction)

 

Cette technique part du prélèvement folliculaire de la zone la plus donneuse, puis d’une implantation de follicule par follicule sur la zone touchée par la calvitie. Cette méthode favorise la repousse de cheveux. Elle est réalisée par un professionnel sous anesthésie locale.

La FUE est une technique miniaturisée qui ne présente aucune cicatrice. Elle ne nécessite aucune suture, donc reste indolore. Elle est adaptée pour les personnes dont la calvitie n’est pas encore fortement prononcée.

 

2 - La FUT (Follicular Unit Transplantation)

 

Appelée également micro greffe par bandelette, la méthode FUT est réalisée uniquement par les chirurgiens dans un bloc opératoire. Durant l’intervention, on réalise un prélèvement de fine bandelette sur la partie de la nuque du patient. Elle sera ensuite réimplantée sur les zones dégarnies par micro greffons.

La méthode FUT nécessite un rasage total de la zone où l’on prélève les follicules capillaires. La réimplantation se fait à l’aide d’une micro aiguille et nécessite des points de suture. Une anesthésie locale est aussi nécessaire. Au bout de 12 semaines, le patient pourrait voir les premiers résultats. La vitesse de repousse peut varier entre 1 cm à 1,5 cm par mois.

 

La préparation à la greffe de cheveux

 

Une bonne préparation est essentielle avant la réalisation d’une greffe capillaire afin de favoriser la repousse de cheveux. Et pour garantir un résultat optimal, il faudrait également suivre un bon programme de soin au préalable. L’objectif étant d’adoucir la zone de prélèvement et préparer la zone d’implantation.

Quelle que soit la technique greffe capillaire que vous avez choisie, la transplantation doit être réalisée sur un cuir chevelu sain. Les résidus de pellicules doivent donc être éliminés ainsi que le sébum qui reste.

Ceci afin d’éviter la formation d’abcès qui rendra l’opération douloureuse et la cicatrisation trop longue.

COMMENTAIRES