logo-santé

Le burn-out, la maladie du 21e siècle

PSYCHO

Article publié le : 16/05/2017 Ecrit par Dolly junker

stress-burn--out.jpg

Le « burn-out » ne cesse de se faire parler de lui en France, car il se développe de manière très lente. Si certains députés réclament la reconnaissance de ce phénomène comme une maladie professionnelle, c’est encore un débat. Certains considèrent l’épuisement professionnel comme un sentiment et non une maladie. Le point !

 

Le burn-out en chiffres

Burn-out ou épuisement professionnel, c’est la conséquence à long terme du stress, de la fatigue et de la dépression. En France, selon l’enquête de Cegos, les statistiques sont alarmantes :

  • Un salarié sur quatre est touché par ce phénomène
  • 53% des employés et 68% des employeurs déclarent subir un stress régulier
  • 87% des salariés et des employeurs affirment que ce stress a une mauvaise conséquence sur leur santé

Les cas recensés ne cessent d’augmenter en nombre et en forme. C’est la raison d’être du débat, car il est encore difficile de bien déterminer les symptômes et les soins appropriés au burn-out si celui-ci est considéré comme une maladie. Par contre, les 26 députés qui ont déposé un projet de loi à l’Assemblée nationale sont convaincus des risques psycho-sociaux liés à cet épuisement professionnel.

 

Faire payer le burn-out aux employeurs

L’objectif est donc de responsabiliser les employeurs face à leur obsession de tirer sur la corde avec peu de moyens. Ils vont devoir indemniser leurs salariés en cas de burn-out si celui-ci est reconnu comme maladie professionnelle. Ce ne sera plus en charge par la collectivité. D’après les statistiques, on estime que le burn-out va coûter plus d’un milliard d’euros pour le régime de la Sécurité sociale. Outre les cas recensés, cet épuisement professionnel a aussi un impact psychologiquesur le salarié. La dépression, l’incapacité de retrouver de l’énergie, le désintéressement au travail et autres encore ne sont que des exemples.

Une demande qui reste encore un débat français

Aujourd’hui encore, on constate près de 3 millions de salariés qui sont au bord de ce burn-out en France selon le cabinet Technologia. Le débat est encore loin d’être terminé. Il existe d’autres facteurs qui peuvent emmener un salarié à un burn-out à part la pression au travail. Cela peut être des raisons personnelles. Quoi qu’il en soit, maladie professionnelle ou non, le phénomène du burn-out a de quoi tirer la sonnette d’alarme à tout employeur.

Plus d’informations : http://www.psychologue-dyan.fr/

COMMENTAIRES


Voici d'autres articles similaires qui pourraient vous intéresser